REACTIONS - publié le 4 mai 2008

Anvers : Trekt Uw Plant réprimé par les forces de l’ordre

Ce 3 mai 2008 Anvers participait à la « Global Marijuana March » qui se tient chaque année dans plus de 240 villes à travers le monde. L’initiative était relayée à Anvers par les activistes de Trekt Uw Plant ( TUP). L’occasion pour cette association de tester une nouvelle fois la réglementation belge en la matière. Quatre membres de TUP ont été arrêtés pour avoir planté et avoir détenu des graines de chanvres.

Le soleil était au rendez-vous sur la Vrijdagsmarkt à Anvers pour cette journée organisée par TUP dans le cadre de la « Global Marijuana March. » Chaque année depuis 4 ans les sympathisants de la légalisation du cannabis ce donne rendez-vous, dans une ambiance bon enfant, sur cette place pour demander la fin de la prohibition du cannabis. Mais, cette année l’intervention musclée de la police a transformé la réunion pacifiste en « sit-in » de résistance. Pour rappel TUP est cette association que depuis sa création souhaite voir appliqué la réglementation cannabis en vigueur en Belgique. L’année dernière les membres de TUP lançaient la première plantation privée de cannabis, ils étaient arrêtés et poursuivis pour association de malfaiteur et culture illégale de drogue. Cette fois ci ils ont été arrêtés administrativement pour avoir planté une graine de cannabis en public. En menant ces actions l’association démontre les limites de la directive ministérielle qui prévoit d’accorder un régime de tolérance pour la détention de max 3 grammes de cannabis et la culture d’une plante en vue de la consommation personnelle.

La loi cannabis incrimine la détention ostentatoire de cannabis ou d’une plante, mais une graine peut-elle être considérée comme une drogue puisqu’elle ne contient pas de THC ? C’est la question que se pose les membres de l’association. Selon la définition de la convention Unique des Nation Unies de 1961 ce sont les sommités florales de la plante qui doivent être considérées comme produit stupéfiant. Cette convention s’applique à la Belgique et pourtant il semble, comme le confirme la décision de justice du 25/04/07dans l’affaire TUP, que les tribunaux belges ignorent cette définition.

TUP n’a jamais eu l’occasion de cultiver et de récolter les sommités florales du cannabis, à chaque tentative de plantation ils ont été arrêtés. TUP s’est pourvu en Cassation contre la décision de justice du 25/04/07 avec notamment l’intention d’obtenir une définition claire de ce que la Belgique considère comme étant du cannabis et donc une substance illégale dont la culture constitue une infraction à la loi sur les stupéfiants de 1921. Réponse à l’audience de la Cour de cassation d’Anvers le 12 juin 2008.

Réagir à cet article

  • La Liaison ?
  • Contribuer
  • Nous soutenir
  • Nous contacter
-->
-->