Publié le 12 octobre 2007

France : Stage anti-drogues pour les consommateurs

Le gouvernement français durcit le ton à l’égard des consommateurs de cannabis en dotant le pouvoir judiciaire de peines automatiques. Dès l’année prochaine, le temps pour le gouvernement d’élaborer des conventions avec le secteur associatif, les juges auront la possibilité d’imposer aux consommateurs un stage « anti-drogues ». Ce stage de 2 jours constituera la plus légère sanction pour violation de la loi sur les stupéfiants mais elle sera systématiquement appliquée et coûtera 450 euros au condamné.

En France la consommation de cannabis est punissable d’un an emprisonnement et de 3750 euros d’amende, mais rarement cette sanction est prononcée à l’égard d’un simple usager de drogues. C’est pour pallier à cette situation que le gouvernement a imaginé cette peine automatique. La France est confrontée à un nombre croissant d’interpellation pour usage de drogues, 90.000 l’année dernière soit 8 fois plus qu’il y a 20 ans. Elle est impuissante face à ce phénomène et refuse d’envisager une alternative à la répression dont l’inefficacité est de plus en plus évidente. Les tribunaux sont dans l’impossibilité de prononcer des peines d’emprisonnement à l’égard du simple consommateur de produits stupéfiants d’une part, parce qu’il ne constitue aucun danger pour la société et d’autre part, parce que les prisons sont surpeuplées. Il a donc décidé d’instaurer cette forme de raquette organisé.

Réagir à cette brève

-->